Tour du monde, étape 1 : La Réunion

Christophe

Tour du monde, étape 1 : La Réunion
Article #sacàdos
Dans cet article sac à dos, nous avons mis plein d'informations super intéressantes et nous y avons raconté notre vie... Du coup, il est un petit peu plus long que d'habitude mais ça vaut le coup ! 😏
Bref, un article #sacàdos est à lire et à relire à ton aise, posé avec un thé glacé !

Tour du monde, étape 1 : La Réunion

Et, contre toute attente, nous voici donc de retour à… La Réunion !!

Comme tu le sais déjà, nous avions l’idée de commencer un tour du monde en juillet. Nous débutions par l’Amérique du Sud et enchaînions avec l’Ile de Pâques, puis la Polynésie et l’Océanie pour terminer par l’Asie. Nous êtions plus que prêts et vraiment impatients !! Et puis, le COVID est arrivé, nous obligeant à décaller ce départ pour une date incertaine. L’envie de bouger, de voyager, de découvrir toujours bien présente, nous avons alors imaginé commencer par un tour plus petit, un tour d’Europe ! Début juillet, tous les indicateurs étaient au vert et le continent rouvrait ses portes, donc cette aventure en Europe nous ouvrait ses bras. Mais petit à petit l’idée de ce projet s’est vue aussi compliquer car un rebond de l’épidémie s’est fait sentir, de plus en plus de cas sont détectés dans de nombreux pays d’Europe et du monde. Pour protéger les Belges au sein du pays et en dehors, la Belgique a mis sur pied un système de codes couleurs permettant d’avoir une vue claire sur les pays considérés comme “à éviter” ou même “interdits” par l’Etat. Le système est simple mais change quasiment tous les jours (en fonction de l’épidémie) et de plus en plus d’interdictions étaient annoncées. Nous avons donc préféré trouver une destination unique qui nous permettrait de nous poser un mois, tout en offrant une diversité de paysages et de choses à faire… et qui soit autorisée par la Belgique et nous avons opté pour la Réunion !

En moins d’une semaine, nous avons donc pris des billets d’avion, loué un Airbnb et une voiture sur place… tout en n’étant pas certains de pouvoir partir ! La Réunion impose de faire un test PCR, pour une détection de COVID-19, au maximum 72h avant le départ et qui doit être négatif, bien sûr. Nous avons donc dû attendre de faire ce test et d’avoir le résultat pour espérer partir. J’ai eu mon résultat le soir même, négatif, tout est bon. Marie a dû attendre un peu plus parce que son numéro de téléphone n’avait pas été bien encodé, donc le SMS de confirmation s’est perdu mais heureusement, son médecin a également reçu le résultat le lendemain et nous a averti. Heureusement pour nous, pas de problème jusque là !

Nous nous mettons donc en route, masqués, vers Paris pour prendre l’avion.

Arrivés à Paris, nous sommes directement dans l’aéroport et tout s’enchaîne assez bien : récupérer les pass d’embarquement, manger un coup, premier check rapide du résultat de nos tests PCR et dépôt des bagages. Et puis l’attente avant d’embarquer, l’avion a un peu de retard mais on n’est plus à une heure d’attente ;)

Au moment d’embarquer, deuxième vérification de nos résultats de tests PCR, ça passe tout seul pour Marie et ça coince pour moi : le format du document que nous avons est belge et ils ne sont pas habitués à celui-là, il y a 3 dates bien distinctes sur le document français et une seule pour nous (qui correspond au moment du test et de la réception des résultats). Impossible pour moi de justifier que j’ai bien fait le test dans les 72h précédant le vol. Après quelques discussions et en montrant le RDV noté dans mon téléphone, cela a suffit à les convaincre et nous avons pu embarquer pour notre petit vol de 11h, masqués !

Et nous sommes arrivés à La Réunion ! Comme nous sommes dans l’autre hémisphère, nous sommes au plein milieu de l’hiver et il fait un peu “frais”, selon les réunionnais : 25° de moyenne. Il fait bon du matin au soir et vraiment respirable, on pense à toi, dans la canicule !