Une petite semaine au Kentucky

Christophe

Une petite semaine au Kentucky
Article #sacàdos
Dans cet article sac à dos, nous avons mis plein d'informations super intéressantes et nous y avons raconté notre vie... Du coup, il est un petit peu plus long que d'habitude mais ça vaut le coup ! 😏
Bref, un article #sacàdos est à lire et à relire à ton aise, posé avec un thé glacé ou un chocolat chaud !

Dans ce post, nous traversons le Kentucky à la recherche du fameux Fried Chicken 🤠

Jour 179

Nous prenons la route en direction du Kentucky et du Parc National Mammoth Cave. Plus nous nous approchons, plus la neige se fait présente sur le côté de la route… Décidément, on n’est pas au bout de nos surprises dans ce voyage pendant lequel nous pensions, à la base, éviter l’hiver pendant un an 😊

Avant de rentrer dans le parc, nous prenons un Subway boulettes – sauce tomate chaud, histoire d’emmagasiner un peu de chaleur avant de sortir de la voiture.

On se renseigne sur les sentiers de balades ouverts au Visitor Center (il faut souligner que c’est toujours extrêmement bien fait aux USA et que les informations reçues sont très claires et très à jour). Et nous voilà partis sur les sentiers enneigés et désertés ! On passe devant l’Historic Entrance où nous reviendrons demain lors de la visite d’une des grottes et on continue la balade.

On a les doigts qui piquent assez vite mais on oublie le froid devant le spectacle que le parc nous offre : au milieu des arbres enneigés, on entend un tac-tac-tac. Après avoir repéré le coupable, on se rend compte qu’on a devant nous pour la première fois un grand pic, cet oiseau qui tape l’arbre avec son bec pour y faire un trou et dont est inspiré Woody Woodpecker. Un peu plus loin, on repère un cardinal rouge, dont la couleur flash ressort du paysage. Celui-ci ressemble plutôt à l’un des oiseaux d’Angry Birds. Marie repère ensuite des biches qui farfouillent le sol pour se nourrir, qui nous observent puis continuent. On reprend le chemin qui nous ramène vers le Visitor Center quand on se rend compte un peu au dernier moment qu’un cerf est à quelques mètres de nous et nous observe aussi. Il finit par aller voir un peu plus loin et on retrouve la voiture, encore impressionnés de toute la faune qu’on peut observer dans son milieu naturel en se promenant sur ces sentiers.

Arrivés au motel, il a l’air un peu… pourri 😅 Il faut dire que jusqu’ici on avait été plutôt bien lotis, mais là, on se demande un peu quoi : les fenêtres ont l’air très sales, la peinture du plafond s’écaille par endroit, il est fort sombre et on dirait qu’il est fermé. On passe la première porte quand même et, effectivement, il semble fermé. Une affichette indique de sonner pour faire le checkin et le responsable arrive alors, en nous parlant derrière une fenêtre. Très bizarre ! Il nous indique alors notre chambre et elle est très bien, propre, assez neuve et il y fait bien chaud, en contraste total avec l’extérieur du motel qui a sale allure 😊 On en rit, c’est ça qui donne aussi ce petit côté piquant à cette aventure !

Jour 180

Dans la poursuite de notre découverte de la vie « à l’américaine », on veut tester un petit déj chez McDo ! On espère surtout avoir un petit-déjeuner chaud, histoire de prendre un peu de chaleur avant de sortir pour la suite de la journée. Je me mets en route vers le resto, à 5 minutes à pied mais quand j’y arrive, je vois que la salle est fermée (COVID toujours, faut-il encore le préciser ?). Je demande à un employé qui rentrait justement ce qu’il en est et il me dit que seul le Drive Thru est possible. Il faut donc que je retourne au motel et aille chercher la voiture pour passer commande 😅 Marie me dit après que j’aurais dû tester le McDrive à pied… La prochaine fois ! 😆

Le petit-déj (et sa boisson fraiche parce que je me suis trompé) avalé nous voici en route vers Mammoth Cave.

Après avoir foulé les sentiers en surface hier, nous descendons dans la grotte ! L’organisation est différente avec les mesures de sécurité mises en place, nous avons donc pris un tour guidé. Celui-ci nous emmène dans les profondeurs de cette grotte immense (où il fait plus chaud qu’à l’extérieur) et nous explique l’importance de celle-ci dans l’histoire américaine (la pierre utilisée pour la poudre de canon), ainsi que sa singularité. Il s’agit d’une grotte sèche et donc sans stalactites ni stalagmites grâce à la roche étanche composant son toit.

En repartant, on décide d’éviter les autoroutes afin de prendre des routes plus locales et visiter un peu plus le Kentucky. Les paysages sont vraiment magnifiques et les routes nous emmènent à travers de petites villes composées de quelques maisons, pompes à essence, motels et fast-food ; à travers les champs bordés de barrières blanches gardant les vaches en sécurité. Elles longent des maisons parfois immenses et magnifiques et d’autres beaucoup plus petites, proches de la cabane, et délabrées. Il y a beaucoup de granges en bois dont certaines portent les traces des tornades et du temps.

Comme notre route nous ramène un peu vers l’Est, nous devons adapter nos montres parce que nous « perdons » à nouveau une heure. C’est assez marrant de se dire qu’au sein d’un même état, deux villes proches n’ont pas la même heure 😊

Nous arrivons près du motel, qui se trouve être un hôtel et dans lequel nous resterons deux nuits. On remarque que de plus en plus de personnes ne portent pas de masques ici, il n’est pas obligatoire dans le Kentucky. Après presqu’un an où nous ne voyons que la moitié des visages, voir des personnes, le visage découvert, est presque surprenant.

On termine la journée en se rendant à Corbin, et plus particulièrement au Harland Sanders Café and Museum, qui est le restaurant exploité par Le Colonel Sanders pendant une dizaine d’années et où il a mis au point la « recette secrète » utilisée aujourd’hui pour le KFC. Le restaurant est un KFC classique mais ils ont gardé le design et le style du bâtiment d’époque.

La partie musée est fermée (COVID toujours), mais nous craquons pour un petit burger de poulet et des frites que nous mangeons sur le parking de là où tout a commencé : excellent ! 🍟

Jour 181

Ce matin, nous descendons voir ce que le petit-déjeuner surprise nous réserve. Quoi qu’il en soit, il n’était pas prévu dans la réservation, ce qui est déjà une excellente surprise à la base, mais en plus il est assez fourni et c’est cool !

Le temps est toujours aussi froid (aux alentours de 1°C) et en plus il fait très gris aujourd’hui. Même si on s’habitue doucement à ce froid, c’est toujours un effort de sortir et de l’affronter 😊

On se rend au Camp Nelson National Monument. Malgré la fermeture du Visitor Center à cause du COVID, un ranger sort et nous accueille. Il nous explique que le parc est très récent (octobre 2018) et qu’ils travaillent encore à l’amélioration de son espace pour permettre aux visiteurs de mieux comprendre l’Histoire du lieu. Il nous suggère une petite marche, pas trop longue pour ne pas geler sur place 😊 Beaucoup des bâtiments ont été soit détruits, soit vendus avant que cela ne devienne un endroit protégé. L’équipe du parc a donc essayé de représenter les différents points stratégiques de l’époque à l’aide de drapeaux de couleurs et de pancartes disséminées sur le terrain. C’est plutôt réussi ! La balade est intéressante et nous la prolongeons même un petit peu malgré le vent qui nous glace.

De retour à la voiture, nous prenons la route vers Lexington où nous testons un nouveau fastfood que nous ne connaissions pas du tout : SONIC. Le système est très américain et pas mal : chez SONIC, pas de salle de restaurant, ils ne font que du drive-in, il y a donc plein de places pour les voitures avec chaque fois un panneau affichant le menu et un bouton pour commencer sa commande. Beaucoup plus pratique que les drive-in classiques en file, quand on veut prendre le temps de bien tout comprendre. On prend des popcorn chicken (morceaux de poulet panés) en sauce et des tots (sorte de petites croquettes de pommes de terre en lamelles). Pas mauvais du tout !

On continue notre route vers le Johnson Creek Covered Bridge, l’un des plus beau parmi les nombreux ponts couverts en bois de la région. Pratique car il commence à pleuvoir et neiger un peu. On retrouve la voiture et on retourne vers le motel, pour se réchauffer en passant prendre un café chez Starbucks. 😊

Jour 182

Nous quittons le motel où nous sommes restés les deux dernières nuits. Nous disons aurevoir au manager qui est si sympa et a directement entamé la discussion avec nous, à notre arrivée, en voyant que nous venions de Belgique – discussion continuée chaque matin.

Il fait toujours frais mais le soleil brille et on le ressent directement ! Il nous a conseillé d’aller voir les Cumberland Falls car ces cascades sont très belles et sont appelées ici les « Niagara du Sud ». Les cascades sont effectivement magnifiques et assez impressionnantes – bien que nous n’ayons pas (encore) vu les chutes du Niagara pour comparer – et le soleil joue dans les gouttelettes d’eau en créant un arc-en-ciel. De nombreux panneaux indiquent qu’il est possible de rencontrer des ours sur les chemins de randonnées… Est-ce plutôt le froid ou ces panneaux qui nous ont convaincu de ne pas faire de randonnées ici ce matin ?! 🐻

Nous nous remettons en route vers Elizabethtown. Pourquoi Elizabethtown ? Simplement parce que nous avons vu un film qui s’y passe (Rencontres à Elizabethtown) 😊 Est-ce une raison suffisante ? Pour nous, oui ! La ville, particulièrement son centre historique, est mignonne mais nous y avons trouvé une raison de plus : le Swope’s Cars of Yesteryear Museum.

Avant d’attaquer ce musée, nous nous arrêtons à un Arby’s pour tester ce fastfood. Chaque fois que nous en testons un, pour pouvoir comparer, nous commandons un menu simple que nous partageons. La spécialité de celui-ci semble être des burgers à base de rosbeef et des curly fries. Original, mais nous avons déjà gouter un burger qui nous plaisait plus ! 😊

Arrivés au Swope’s Cars of Yesteryear Museum, nous découvrons un grand bâtiment entre des concessions automobiles du nom de Swope aussi. L’intérieur du musée renferme une trentaine de voitures anciennes, de 1909 aux années 60’s. Elles sont toutes dans un état impeccable et brillent de mille feux. On sait y observer tous les détails de ces ancêtres : essieux en bois, sièges arrière dans le coffre, les feux au gaz, le démarreur à manivelle, le moteur qui se complexifie de plus en plus… Et le mieux ?! Ce musée est gratuit ! Sauf pour les enfants non accompagnés qui doivent payer 100$, une manière fun de dire qu’un enfant non-surveillé n’est pas le bienvenu dans ce temple fragile 😊 Une belle découverte pour terminer cette journée !

Jour 183

Après un bon petit-déj bien complet (comme il est compris dans le prix du motel, on en profite bien pour se caler) composé notamment de petits burgers, on se met en route vers la Elk and Bison Prairie, espace protégé sur une presqu’île au milieu des terres, sur lequel évoluent des wapitis et des bisons qu’il est normalement possible de voir. Arrivés à l’entrée de l’espace, un panneau indique que les bisons ne seront pas visibles car ils ont été déplacés plus loin… ça retire un peu l’aspect sauvage et nous apprendrons plus tard qu’ils ont été vaccinés et placés en observation.

On rentre malgré tout et nous entamons la boucle proposée qui permet de voir les animaux… On a bien ouvert les yeux, mais ce premier tour n’a rien donné. On se décide à faire un second et dernier tour mais on ne voit rien… jusqu’à ce qu’on voie une voiture arrêtée devant et des gens qui semblent regarder au loin en pointant quelque chose du doigt. On entend qu’ils parlent français et on leur demande ce qu’ils ont vu et ils nous montrent un wapiti.

On entame la discussion avec eux, et on apprend qu’ils sont venus habiter aux USA pour le boulot pendant 3 ans. Ils nous racontent leur aventure, leurs surprises, leurs déceptions aussi, ce qui diffère fort de la France… C’est intéressant d’avoir un point de vue de personnes qui doivent rester, s’adapter pour y vivre et pas uniquement voyager à travers le pays comme nous le faisons. Pendant la discussion Marie voit un second wapiti près du premier. Une bénévole du parc nous rappelle quand même que ces animaux peuvent se mettre à courir très vite et nous rejoignons chacun notre voiture pour continuer notre route. Nous verrons quelques bisons dans un champ plus loin 😊

Nous quittons le Kentucky qui aura été un petit coup de cœur surprise, nous ne pensions pas passer par cet état (il faut dire que nous ne pensions pas vraiment passer par les USA non plus et que le trajet s’écrit vraiment jour après jour 😊) et nous aurons vu plein de choses magnifiques. Nous avons pris le temps de parcourir des routes hors des highways pour découvrir au plus près les petites villes, les parcs nationaux, leur histoire et leurs animaux. Vraiment chouette !

Nous revenons dans le Tennessee et mettons le cap sur Memphis ! Sur la route (de Memphis 😁), nous voyons plein de biches dans les champs et même un raton-laveur au bord de la route… Décidément, la nature est partout ici ! 😍

Toutes les photos de l'article et bien plus !

Où ça s'passe ?