Le Grand Canyon, la folle Vegas, la Death Valley et la mystérieuse Area 51

Christophe

Le Grand Canyon, la folle Vegas, la Death Valley et la mystérieuse Area 51
Article #sacàdos
Dans cet article sac à dos, nous avons mis plein d'informations super intéressantes et nous y avons raconté notre vie... Du coup, il est un petit peu plus long que d'habitude mais ça vaut le coup ! 😏
Bref, un article #sacàdos est à lire et à relire à ton aise, posé avec un thé glacé ou un chocolat chaud !

Mars 2021. Place au Grand Canyon, puis petit crochet par Las Vegas, par la Death Valley 💀 et autour de l’Area 51 👽

Jour 207

Comme nous sommes arrivés tard hier à Flagstaff, qu’il faisait bien sombre et froid, nous décidons de faire un petit tour dans la ville ce matin. Nous sommes déjà venus à Flagstaff 5 ans plus tôt et nous en gardions un excellent souvenir. Une nouvelle fois, nous tombons sous le charme de cette petite ville et de son quartier historique très sympathique qui invite à la balade. Il y a une ambiance complètement différente du Nouveau-Mexique et cela se traduit aussi dans l’architecture, qui rappelle un peu les stations de ski. Il ne fait d’ailleurs pas très chaud à l’ombre, mais au soleil c’est supportable et même agréable.

On a emporté le petit-déj’ grab & go du motel (pour les prochains où nous n’aurons pas de petits-déjs offerts) et nous nous arrêtons à un petit café-restaurant qui avait l’air de faire d’excellents breakfasts. A peine passés la porte, pas de doute : nous sommes au bon endroit, c’est bondé. On nous propose une table à l’extérieur, et nous en choisissons une bien au soleil. Après avoir reçu nos boissons chaudes (chocolat chaud et caffe latte) assez petites et pas très réussies, on craint un peu pour nos assiettes mais nos doutes sont effacés dès que nous les voyons arriver. French toasts (pain perdu) cannelle et orange pour Marie et œufs Bénédicte, hashbrowns et sauce hollandaise au chili pour moi. C’est excellent et les quantités sont énooormes ! La moitié termine dans une boite « to go » et ce sera pour la suite de la journée.

Nous partons en direction du Grand Canyon, les routes sont, comme toujours magnifiques et on voit encore pas mal de neige à certains endroits !

En arrivant au Grand Canyon, on voit qu’il y a déjà un peu plus de monde que dans les parcs qu’on a visités jusqu’ici… Normal, il s’agit du parc le plus visité aux USA ! On commence par le Visitor Center, où ils ont eu l’idée simple mais tellement intelligente d’afficher de grands panneaux avec les questions habituelles « J’ai 1-2 heures, j’ai une demi-journée, … que proposez-vous ? ». On y trouve notre bonheur et nous commençons par le point de vue le plus visité : Mather Point… Waw, okay, on ne se souvenait pas que le Grand Canyon était si profond et si grand… ! Impressionnant !

On reprend la voiture et on va plus loin, direction le Village et Bright Angel Trailhead. Il y a déjà moins de monde de ce côté-ci. On démarre par une petite descente sur le Bright Angel Trail jusqu’au premier tunnel. Nous n’irons pas plus bas sur ce sentier qui descend au fond du canyon, il est complètement verglacé par endroit et le panneau indiquant que des crampons étaient recommandés ne rigolait pas !

On revient sur le Rim Trail, celui qui longe le canyon et on l’emprunte sur quelques kilomètres jusqu’à Hopi Point. Il passe parfois à flanc de falaise et offre des points de vue exceptionnels. Mais ce qui nous aura certainement le plus marqué dans cette balade, c’est de tomber nez à museaux avec un petit troupeau de wapitits qui passaient par là ! Un peu flippant d’être à côté de ces énormes cerfs, rien à voir avec le petit daim qui nous avait approchés aux Keys. En plus de ça, on a vu quelques petits écureils, un lapin et une sorte de petite souris à longue queue.

On profite aussi de la vue et du chemin pour enregistrer une vidéo de présentation pour un nouveau groupe de l’association Enfant @ l’Hôpital qui va nous suivre.

Il est temps pour nous d’attraper la navette qui nous ramène vers le parking. Quand on y monte, on nous demande « Where are you from ? Belgium ! Ah yes, Eden Hazard ! » Qui a dit que les Américains ne connaissaient pas la Belgique ?! 😊

On reprend la voiture et on va en direction de Desert View, en prenant la Scenic Road. Arrivés au point de vue, encore une fois superbe et sublimé par le soleil qui se couche doucement, on demande à une personne de faire une photo de nous deux et ils nous demandent à nouveau « Where are you from ? Belgium, we love Belgium, we were thinking about moving there before the pandemic ! » Décidément, la Belgique a une excellente renommée par ici. 🇧🇪

On quitte le parc au soleil couchant, en faisant bien attention aux biches, cerfs et wapitis qui se baladent sur la route. Nous allons vers Kingman pour une nuit-étape. On arrive à notre motel, il n’est pas terrible mais il est toujours sur la Route 66 !

Jour 208

Aujourd’hui, on va à Las Vegas ! Mais on n’y va pas directement par la grosse autoroute, on va essayer de passer par des chemins plus sympas ! Et pour ça, direction la Route 66 historique, que nous suivons par parties depuis quelques jours. On se rend assez vite compte qu’on va parcourir l’un de ses plus beaux tronçons jusqu’ici ! En quelques minutes, on se sent loin de la petite ville de Kingman et complètement au milieu du désert et des montagnes. On arrive du côté de Cool Springs Station, ancienne station essence des années 20’s sauvée des ruines par un agent immobilier. C’est maintenant un gift shop assez cool, mais vraiment perdu au milieu de nulle part. Juste devant, il y a un des fameux marquages au sol indiquant qu’on est bien sur la Route 66, la classe !

On continue notre route, qui zigzague au milieu des montagnes et qui s’élève pour nous offrir des points de vue assez incroyables. Elle nous mène jusqu’à la petite ville d’Oatman, encore plus perdue au milieu du désert. Ca fait quelques miles que des panneaux avertissent qu’il peut y avoir des mules sur la route et on voit les traces de leur passage. 💩 On se gare et on voit effectivement une mule qui traine autour du parking ! Cette petite ville est connue pour ses mules sauvages, descendantes des mules amenées par les chercheurs d’or qui ont fait la réputation de la région. On entend une énorme déflagration et on voit un attroupement de personnes… C’est un gun show à l’ancienne au milieu de la rue principale ! On s’approche et on regarde le spectacle, en se saisissant à chaque coup de feu. La ville est super sympa, assez touristique mais on se croirait vraiment dans un décor de film de Far West. Les bâtiments sont très bien entretenus, il y a des mules partout (elles ne sont pas bêtes, il est possible d’acheter de la nourriture pour elles dans tous les petits magasins), et tout est là pour plonger les touristes dans l’ambiance : les saloons (dont l’un d’eux a les murs recouverts de billets d’un dollar), une ancienne mine, une ancienne prison, et tout ça dans un paysage magnifique. On voit même un roadrunner (bip-bip) passer ! Un arrêt vraiment trop cool qui valait le détour !

On reprend la route, on traverse la ville en attendant que les mules veuillent bien nous laisser passer puis on continue à serpenter à travers les montagnes pour rejoindre la vallée. La suite de la route nous fait faire un crochet par la Californie avant d’entrer dans le Nevada. Juste le temps d’apercevoir le prix de l’essence dans cet état : ça va faire mal ! 😊 Plus du double de ce qu’on payait en Floride ! Mais ça reste moins cher qu’en Belgique quand même.

Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas ! Mais on vous en raconte un bout tout de même 😊 On arrive du côté de Vegas, mais on fait un petit détour pour passer devant une maison construite sur le schéma de celle de l’une des familles américaines les plus connues dans le monde : les Simpson ! Le résultat est assez ressemblant !

Source de l’image de la série animée : https://simpsons.fandom.com/

On arrive ensuite dans le Strip, en vue du fameux signe « Welcome Las Vegas », ça y est ! On est arrivés dans la ville de la démesure et de la folie ! On ne résiste pas à faire un premier passage dans le strip pour voir ces hôtels immenses, uniques et qui brillent de mille feux !

On commence notre petit séjour à Vegas par du shopping dans un Outlet ! On se réservait jusqu’ici, pour économiser de la place dans les sacs (et du budget) mais on espère bien pouvoir craquer un peu. Le résultat n’est pas très bon, on ne trouve pas grand-chose, on se demande si on n’a pas perdu l’habitude de faire du shopping ?! On trouve quand même deux shorts (1 + 1 gratuit) pour moi parce que celui que j’ai emporté est trop grand (et malgré les nombreux burgers qu’on mange ici, je ne compte pas le remplir complètement) et un bonnet (on ne sait jamais les prochaines températures qu’on aura à affronter !).

On se dirige ensuite vers notre hôtel : le Sahara. Il est assez loin sur le Strip mais on a trouvé une offre vraiment sympa qui nous permet de dormir à Vegas sans exploser le budget. Il est vraiment classe, très grand et la chambre est bien au-dessus de ce qu’on a en général dans les motels sur la route !

On a faim et on trouve un petit restaurant Thaï excellent et tout proche de l’hôtel, délicieuse découverte ! La découverte de la ville, ce sera pour demain ! 😊

Jour 209

On se réveille dans notre chambre de Vegas mais on garde la visite de la ville pour la fin de la journée, histoire de la voir en partie de nuit. Ce matin, nous commencerons donc par Red Rock Canyon !

Arrivés au parc, on nous demande si on a bien réservé notre entrée… Zut, on ne l’a pas fait ! Heureusement, on nous autorise à rentrer quand même, nous avons de la chance que ce ne soit pas un jour trop chargé ! Petit tour au Visitor Center, comme toujours, et nous voici partis sur la Scenic Drive, longue de 13 miles et qui nous amène à tous les points de vue intéressants.

On s’arrête à quelques endroits pour prendre en photo ces petites colines faites de pierre rouge et blanche. Avec le soleil et le ciel bleu, cela ressort encore plus. On en profite pour faire 2 petites balades : Petroglyph Wall, qui nous emmène jusqu’à un mur recouvert d’inscriptions datant d’au moins 800 ans (l’ancêtre du street art !) et Fire Ecology qui descend dans un canyon et suit une partie du parc qui porte les traces d’un incendie volontaire et maitrisé qui a permis d’éviter des incendies de plus grande ampleur.

Avant de repartir vers Vegas, on s’arrête à une aire de repos avec vue sur le parc pour manger et profiter du soleil. Y’a pire comme endroit ! On retourne du côté du Strip et nous allons nous garer dans le parking du MGM Grand. « Grâce » au COVID, les hôtels de la chaine offrent le parking à tous pour attirer du monde à Vegas, malgré l’absence des spectacles et les restrictions mises en place… Plutôt pratique ! Notre visite de Vegas passe par les hôtels les plus connus : MGM Grand Hotel, New York – New York, Paris, Bellagio… Malgré que ça ne soit pas notre première fois à Las Vegas, la magie (ou la folie) opère à nouveau et on est impressionnés par la grandeur des bâtiments, l’architecture intérieure et les décors, le dédalle qui déroute, le nombre de machine à sous…

On passe aussi par quelques magasins : M&M’s, immense, sur plusieurs étages et uniquement dédié à ces petites boules de couleur et Coca-Cola où nous nous laissons tenter par une dégustation d’un « Float Tray ». Ce plateau de dégustation propose 8 boissons Coca-Cola chacune agrémentée d’une boule de glace vanille (float) : Coca-Cola, Sprite, Fanta, Root Beer… Inutile de préciser que ça écœure vite, mais c’est une expérience originale et typiquement américaine, il n’y a sûrement qu’eux qui raffolent de ce mix glace – soda.

COVID ou non, Vegas arrive à garder sa réputation et nous avons passé une très bonne soirée !

On a bien sûr tenté notre chance avec une dollar sur une machine à sous, nous sommes le 4 mars 2021, ça fait 4/3/21… Si ça ça ne nous porte pas chance, on ne sait pas ce qu’il faut ! On est – bien sûr – repartis de Vegas allégés de 2$ mais plus riches de beaux souvenirs 😊

Jour 210

Avant de quitter tout à fait Las Vegas, on fait un dernier tour dans un outlet, où nous trouvons un bonnet pour Marie 😊

Direction, à présent, la Death Valley ! La route est relativement longue pour y arriver, comme souvent aux Etats-Unis, mais les paysages font vite passer le temps ! On arrive dans ce fameux parc, point le plus chaud de la Terre et le plus bas d’Amérique et on prend la carte. Il fait chaud, 82°F (27°C), on est donc loin du maximum jamais atteint, par contre on fleurte avec le maximum possible en cette période !

On se dirige du côté de Dante’s View. Du haut de cette petite montagne, on a un point de vue panoramique sur la Death Valley et son étendue de sel, très visible. On en profite pour manger en appréciant le spectacle.

On continue ensuite la route en direction de Badwater, juste en contrebas (mais près d’une heure de route quand même) où nous nous arrêtons pour marcher sur cette partie blanche et salée de la vallée. Le soleil se couche petit à petit derrière la montagne, pendant que nous avançons. Nous arrivons à un endroit où le sol salé crée des formes géométriques, c’est vraiment magnifique. Nous faisons demi-tour et retournons vers la voiture, les chauves-souris sont de plus en plus nombreuses pour attraper les insectes qui sortent à cette heure.

On quitte déjà la Death Valley, en route vers Beatty où nous avons réservé un hôtel pour la nuit. On y arrive assez tard. A première vue, il n’a pas l’air de toute jeunesse, mais semble très calme. Il n’y a personne au comptoir de check-in et une petite affiche au mur indique qu’il faut composer le « 0 » pour prévenir que nous sommes là. Le téléphone à côté de l’affiche est carrément vintage, il s’agit encore d’un téléphone avec un cadran à disque. Ce n’est pas tout à fait le même style que l’hôtel que nous avons quitté à Vegas, mais il est authentique, super et on s’y sent bien.

Jour 211

Après une bonne nuit, on découvre un peu plus la petite ville où nous avons dormi. On voit par exemple des mules sauvages le long de la route, que nous n’avons heureusement croisées la veille.

Nous avons pour objectif de quitter le Nevada aujourd’hui et de nous rendre en Utah. Mais au lieu de prendre la route la plus droite, nous ferons tout un tour sur lequel nous avons repéré plusieurs roadside attractions.

Nous commençons par aller voir la ville fantôme de Rhyolite. Elle se situe dans le parc de la Death Valley et contient une dizaine de bâtiments encore à peu près debout. Il y a aussi un petit musée en plein air qui expose toutes sortes d’œuvres d’art dont plusieurs, pour le moins originales, réalisées par des artistes belges ! Plus loin, on tombe sur une entrée de mine (nombreuses dans la région), des carcasses de voitures et une maison construite à base de bouteilles en verre (plus facile à se fournir que des briques, à l’époque, dans cet endroit désertique).

On continue notre route et on passe voir la carcasse d’un ancien avion qui semble s’être crashé près d’un panneau d’un ancien bordel, où qui a été placé là 😊 Chaque roadside attraction a sa légende plus ou moins proche de la vérité.

On arrive ensuite du côté de la petite ville de Goldfield qui est une roadside attraction en elle-même, remplie de roadside attractions, bref une petite pépite… d’or ! On passe par la Yellow Road, qui semble avoir servi de test pour les traceurs de signalisation, avant d’arriver à la International Car Forest Of The Last Church. Cette petite partie de désert est remplie de carcasses de voitures plantées dans le sol et peintes, les transformant en œuvres d’art. Il y a même de longs bus qui semblent tenir en équilibre précaire, impressionnant ! En plus, on a eu l’endroit pour nous seuls, loin de la foule qu’on avait eue du côté de Cadillac Ranch. L’endroit est bien plus grand, un sacré coup de cœur !

On traverse Goldfield en ouvrant grand les yeux devant ses bâtiments en ruine, ses vieilles voitures et vieux tracteurs, sa maison faite en bouteilles (une vraie mode dans la région !), son bâtiment recouvert de plaques de signalisation… C’est génial !

On s’arrête rapidement à un Burger King pour manger quelque chose. On n’est pas encore dégoutés des fast foods et de toute façon, il n’y a pas grand-chose d’autre ! 😉

On fait le plein avant de repartir car il n’y a plus de pompe à essence sur des miles : nous rentrons sur la Nevada State Route 375, plus connue sous le nom de Extraterrestrial Highway ! Et ce nom s’explique facilement car nous sommes tout proche de l’Area 51 ! Nous avons bien cherché, nous avons bien regardé partout mais toujours pas de petit bonhomme vert à l’horizon ! Par contre, nous y avons croisé des vaches en liberté, les mêmes que les Martiens aiment bien enlever dans les films ! Un rapide passage par le café/bar/motel A’le’Inn (une gommette pour le nom), puis nous passons à côté de la rue qui doit normalement mener à l’un des barrages marquant le début de la zone 51. Nous n’avons pas osé pousser la curiosité jusque-là, c’est quand même fortement déconseillé 😉

Toutes les photos de l'article et bien plus !

Où ça s'passe ?